Civilisations Antiques

La Grèce, Rome, l'Egypte, les Incas... toutes ces merveilleuses civilisations disparues.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ORPHEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre
Affranchi(e)
Affranchi(e)
avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: ORPHEE   Mar 12 Sep - 14:00

Le mythe d' Orphée
On devrait dire plutôt, les mythes qui entourent la légende d'Orphée.



Il appartient aux cycles des légendes attiques bien que son origine Thrace ne soit jamais oubliée. Toute sa légende se déroule dans ce pays de vastes plaines , balayées par le vent, où l'on situait également une grande partie du cycle de Dionysos. Parfois fils d'Oeagre , dieu-fleuve et d'une muse (Polymnie, Clio ou Calliope), et tantôt de la fille de Thamyris musicien mythique. Il aurait régné sur un peuple de la Thrace, les Bistoniens, les Odryses ou sur leurs voisins immédiats les Macédoniens. Il est le chanteur par excellence à la fois musicien et poète Il s'accompagne de sa lyre qu'il créa ou qu'il perfectionna en augmentant le nombre de cordes qui de sept devinrent neuf pour correspondre au nombre des Muses .

Les chants d'Orphée avaient un pouvoir magique; ils étaient si beaux que toute la Nature y était sensible. Les fauves le suivaient, les arbres et les plantes s'inclinaient vers lui, mais surtout ils apaisaient les âmes des hommes les plus sauvages.

Orphée prit part à l'expédition des Argonautes pour donner la cadence aux rameurs, calmer les tempêtes et ramener la sérénité dans le coeur des marins. Son initiation aux mystères des Cabires , dieux barbares, assura la protection de l'expédition quand elle traversa leur royaume et son chant surpassa celui des Sirènes .

La descente aux Enfers

L'épisode le plus célèbre de la légende d'Orphée, sans doute une version mythique du pouvoir sauveur attribués aux rites dont il était le dépositaire .

C'est Virgile à la fin des Géorgiques qui nous a conservé la plus belle version du Mythe mais elle ne semble pas primitive et l'on y devine la trace de l'esprit Alexandrin.

"Orphée avait épousé Eurydice, fille d'une Dryade et d'Apollon ou encore elle-même une Dryade. Un jour qu'elle se promenait le long d'un rivière en Thrace, elle fut poursuivie par par Aristée, fils de la nymphe Cyrène et du dieu-fleuve Pénée En courant dans l'herbe elle fut piquée au pied par un serpent et mourut. Orphée inconsolable descendit aux Enfers pour la chercher et la ramener sur terre. Avec sa lyre il charma non seulement les monstres qui gardent les accès du monde infernal, mais les dieux des morts eux-mêmes. Les damnés furent un instant soulagés de leurs peines, la roue d'Ixion s'arrêta, Tantale se sentit rassasié etc. Hadès et Perséphone consentirent à rendre Eurydice mais à la condition qu' Orphée ne se retournât pas une seule fois lors de leur retour vers le jour , avant d'être sorti du royaume des morts . Orphée accepta mais au dernier moment le doute s'empara d'Orphée et il voulut en se retournant s'assurer de la sincérité des dieux .

Eurydice alors déjà s'éloigne et meurt une seconde fois. Les Enfers restèrent ensuite obstinément fermés et Orphée s'en revint seul, inconsolable, parmi les hommes .

La mort d'Orphée

La mort d'Orphée est racontée de diverses manières et sert de support à différents mythes .

On admet généralement qu'il fut tué et déchiré par des femmes Thraces à son retour des Enfers .

Mais les causes divergent :

Tantôt on prétend que sa fidélité à la mémoire d'Eurydice inspira la jalousie des femmes Thraces qui se considérèrent comme insultées et le condamnèrent à mort .

D'autrefois qu'Orphée ayant renoncé à la compagnie des femmes se serait entouré de jeunes gens Les femmes alors auraient décidé de le punir pour ses amours contre nature .

Enfin, en revenant des Enfers Orphée aurait fondé des mystères au cours desquels il initiait les hommes aux secrets qu'il avait découverts dans l'Au-delà. Mais il en interdisait l'accès aux femmes. Un soir que les hommes étaient rassemblés chez lui sans armes, les femmes massacrèrent Orphée et ses fidèles .

Quand les femmes Thraces eurent déchiré le corps d'Orphée , elles en jetèrent les morceaux dans le fleuve qui les emporta jusqu'à la mer. La Tête et la Lyre du poète parvinrent jusqu'à Lesbos où les habitants élevèrent un tombeau pour abriter ces reliques .

C'est autour de cette figure d'Orphée que se forma la théologie dite orphique, qui semble avoir été essentiellement une révélation des mystères de la mort et une série de pratiques et de conseils destinés à permettre aux fidèles de parvenir au pays des Bienheureux.

D'après : Mythologie de la Méditerranée au Gange sous la dir. de P. Grimal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewilan
Sénateur(trice)
Sénateur(trice)
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 27
Localisation : Centre
Loisirs : Lecture, équitation, musique ...
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: ORPHEE   Mar 12 Sep - 21:37

D'ailleurs, je crois qu'Orphée est la seule personne (avec Ulysse) à avoir survécu aux Sirènes !

Pour les personnes que ça intéressent, Nicolas Poussin a peint un tableau sur Orphée et Eurydice.
Pour plus d'informations, demandez à Héliogabale dans la section "Arts", il pourra vous proposer une panoplie de différents tableaux ayant pour thème Orphée ou sa mort.

_________________
L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance - Platon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ORPHEE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réecriture le mythe Orphee
» les héros et la musique
» Orphée et Eurydice
» Orphée et l'Orphisme.
» Orphée et Euridyce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Civilisations Antiques :: Mythologies :: Mythologie grecque et romaine-
Sauter vers: